Réglementation thermique

Depuis le 1er janvier 2013, toutes les maisons individuelles doivent répondre aux exigences de la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). 

 

  • RT 2012 : Définition

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs. Cet objectif s'inspire du niveau de performance énergétique défini par le label BBC-Effinergie (Bâtiment Basse Consommation).

La réglementation thermique en vigueur sera, par conséquent, renforcée afin que toutes les constructions neuves présentent, en moyenne, une consommation d’énergie primaire (avant transformation et transport) inférieure à 50 kWh/m²/an contre 150 kWh/m²/an environ avec la RT2005.

 

  • Exigences de la RT 2012

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a des exigences de résultats et de moyens

 

Exigences de résultats :
- Besoin Bioclimatique (BBio) : Exigence de limitation du besoin en énergie pour les composantes liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage) indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre. Cela passe par la conception de la maison (orientation de la maison, maximum d'ouvertures au sud, ...), par l'isolation du bâti et par le traitement des ponts thermiques.
- Consommation (Cep) : Exigence maximale de consommation d’énergie primaire à 50 kWhEP/m2.an en moyenne ; 5 usages pris en compte : chauffage, production d’eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires (ventilateurs, pompes). Cette valeur est modulée par région (en Bretagne elle est de 55 kWhEP/m²/an).
- Température intérieure de consigne (Tic) : Exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds inférieure à une température de référence (Tic), l'objectif étant d'avoir un bon confort d'été.

 

Exigences de moyens :

Recours aux énergies renouvelables : les maisons devront intégrer des équipements de chauffage à énergies renouvelables (solaire thermique, solaire photovoltaïque ou Pompe A Chaleur)
Traitement des ponts thermiques : mise en place de rupteurs thermiques
Traitement de l'étanchéité à l'air : objectif être en dessous des 0.6 m3/h/m2 au test d'infiltrométie)
Surface minimale de baies vitrées : 1/6 de la surface habitable et au moins 50% des ouvertures au sud
Mesure ou estimation des consommations d'énergie par usage
Prise en compte de la production locale d'électricité en habitation (Cepmax + 12 kWhEP/m²/an)